AddThis Social Bookmark Button

 

condamneTayba Travel condamné en justice suite à la plainte d'une victime
soutenue par l'ADP-SOSpelerin

 

Après avoir obtenu la condamnation de Sorif Travel en mai dernier, c'est au tour de Tayba Travel de subir les foudres de la justice.

 

L'an dernier, un couple de candidats au pèlerinage a souhaité faire une Omra durant le mois de ramadan, il a pour cela fait appel à l'agence Tayba Travel. Cette omra devait durer un mois, les clients paient un acompte à Tayba Travel et attendent patiemment le départ pour la Mecque. Entre temps, souvenez-vous, comme nous l'avions signalé, l'Arabie Saoudite adoptait de nouvelles règles pour limiter l'afflux de pèlerins durant les travaux d'extension du "mataf", l'esplanade entourant la Kaaba.

 

Parmi ces règles, la limitation de la durée des visas à 15 jours. Tayba Travel invite donc ses clients à changer de formule de voyage. Surprise pour le couple, Tayba Travel leur propose en guise de substitution un voyage plus court et... plus cher ! Le couple était d'accord pour changer les dates du voyage et d'écourter la période du séjour, mais surement pas de payer plus cher pour un voyage plus court !

Le couple demande donc d'annuler le voyage et, en conformité avec la loi sur les contrats de voyages, demande à être remboursé de la somme versée pour son voyage. Deuxième surprise, Tayba Travel accepte mais... retient 200 euros pour des "frais de visas" ! 

Outre le fait que, comme nous l'affirme l'ambassade saoudienne à Bruxelles, les visas soient gratuits, l'agence n'avait à aucun moment, précisé dans son contrat à combien s'élevaient ces "frais de visas". Il était donc trop facile pour lui d'inventer des frais et de choisir unilatéralement le montant à faire payer à son client. 

Aussi, la loi prévoit que si un élément essentiel du contrat ne peut-être exécuté, le client a le droit d'exiger le remboursement intégral du montant payé pour le voyage.

Nous avions mis en garde contre ces agissements de la part de certaines agences l'an dernier. C'est ainsi qu'un membre de la famille des victimes a pris contact avec nous pour nous demander un accompagnement.

Nous avons donc tenté, comme à l'accoutumée, de trouver un arrangement à l'amiable. Tayba Travel n'ayant daigné répondre à aucun de nos courriers, nous avons donc entamé une plainte auprès de la Commission Litiges Voyages, qui nous a donné raison et a condamné l'agence à rembourser ces 200 euros de "frais de visas" prélevés injustement et illégalement. Ils devront également rembourser les 100 euros de frais de justice que nous avons engagé.

La somme en jeu est certes petite, mais d'une grande importance symbolique. En effet, Tayba Travel est assez récent sur le marché du Hajj/Omra. Et comme si le marché du Hajj n'était pas encore assez cher pour tout le monde, il a décidé d'entrer sur le marché en proposant des tarifs à la limite de l'extravagance. Son argument : il serait plus professionnel et proposerait des services de meilleures qualités.

Quand on prend le risque de faire grimper les prix du Hajj déjà beaucoup trop chers, on doit avoir la décence d'être à la hauteur des promesses que l'on donne. 

Malheureusement, les faits nous ont prouvé le contraire. Nous avions déjà écrit ici un article pour dénoncer une pratique de cette agence peu digne d'un acteur du marché qui se veut professionnel, elle avait subitement et unilatéralement décidé d'augmenter le tarif du voyage (jusqu'à 1000 euros pour un couple) à des clients qui avaient déjà signé le contrat chez eux. Vu l'importance du voyage et les offres limitées sur le marché, autant dire que c'est une façon pas très nette de prendre ses clients en otage tout en les prenant pour des vaches à lait. Vous trouverez d'autres éléments très révélateurs dans notre article précédent.

Cette fois-ci, Tayba Travel s'est encore fait remarquer par une pratique non moins malhonnête, retenir de manière injustifiée des frais imaginaires aux clients pour limiter ses pertes financières suite aux restrictions entourant les visas.

Nous invitons les agences de voyages à entendre les besoins des pèlerins: des prix décents, un service digne, le respect de la loi et un minimum de professionnalisme. Si vous décidez de passer outre ces revendications et souhaitez faire du pèlerinage un voyage de luxe, ayez alors la décence d'être à la hauteur de votre exigence.